DRAMA/SERIES AMERICAINES

The Good Wife | Saison 5: Alicia, une femme qui s’affranchit

La saison 5 de The Good Wife marque énormément de changements dans la vie d’Alicia Florrick. Entre son départ de Lockhart/Gardner et la mort (osons le dire) de l’homme de sa vie, Alicia a traversé des épreuves et franchi des étapes qui ont mis à nu sa fragilité comme fait ressortir sa force. Retour sur l’évolution d’Alicia au cours de la saison 5 et sur les perspectives de la saison 6 pour une femme qui ne cesse de s’affranchir.

>> A lire aussi: Bilan de la saison 6, le pire, le meilleur et un nouveau départ <<


Un nouveau jeu de rôle

Alicia The Good Wife saison 5

Alicia se trouve à un tournant de sa carrière (crédit photo: CBS)

On retrouve Alicia dans la saison 5 comme fraîchement passée de femme du procureur à femme du gouverneur. Voilà pour le côté officiel. Même si pour l’extérieur elle peut être relayée au statut de « femme de » et première dame de l’état d’Illinois, elle existe par elle-même et a su s’imposer professionnellement en 4 ans comme avocate chez Lockhart/Gardner au point de devenir associée du cabinet dans la saison 4. Mais cette montée en responsabilité n’est pas arrivée pour les bonnes raisons. Cette décision a été prise par ses employeurs plus par souci financier qu’en vertu des qualités professionnelles d’Alicia. Devenir associé c’est injecter de l’argent dans le cabinet, cet argent qui manquait justement à Lockhart/Gardner pour se tenir à l’abri de la mise en liquidation. Elle s’est sentie trahie, a fait bonne figure, mais derrière la façade, de nouvelles ambitions ont fini par naître.

Poussée par Cary Agos, un autre avocat de Lockhart/Gardner, Alicia va décider de créer son propre cabinet avec lui. Ils vont alors réunir une petite équipe d’avocats sous-estimés par Lokhart/Gardner et commencer à approcher les clients du cabinet pour assurer leurs arrières. L’associée exemplaire devient alors une traître aux yeux de ceux qui lui faisait confiance. Une image inédite qui reflète l’évolution de l’état d’esprit d’Alicia prête à mentir à ceux qui lui avaient jadis tendu la main et manipuler pour arriver à ses fins personnelles.

On découvre donc Alicia entrepreneur, à la tête de son cabinet, à la tête d’une équipe. Un nouveau rôle dans sa vie de femme. Dans celui-là, Cary et elle n’arrivent qu’à se comparer à Will et Diane:

Épisode 13: Alicia « That was almost Will-like. » [« C’était digne de Will »] > Cary « Thanks Diane! » [« Merci Diane »]

Épisode 15: Cary « Do you think it’s the way Diane & Will talk? » [« Tu crois que Diane et Will parlent comme ça? »]

Épisode 22: Cary « I guess I am the new Will » [« Il faut croire que je suis le nouveau Will »]

Nouvelle Diane au bureau, nouvelle Hillary Clinton à la maison. La femme du gouverneur s’affranchit de son mari en concluant une séparation au terme d’une dispute survenue après la mort de Will. Une séparation à l’amiable pour un couple préservé en façade qui s’affichera en public pour les occasions. Là encore, Alicia pense à son image et à la casquette officielle de première dame de l’Illinois qui lui sert professionnellement. Elle fait preuve d’un calcul qui prouve qu’elle commence à faire passer ses propres intérêts au premier plan.

Quitter Lockhart/Gardner ou s’éloigner de Will

Will et Alicia

Alicia s’affranchit de l’emprise de Will (crédit photo: CBS)

Cela n’a échappé à personne sauf à Alicia elle-même: quitter Lockhart/Gardner était une manière de s’éloigner physiquement de Will, son ancien amant.

Ses proches se questionnent sur les vraies raisons de son départ.

Peter Florrick, son mari, confie ses doutes à Eli Gold, son conseiller (épisode 1):

Peter: « Why do think Alicia’s leaving Lockhart/Gardner? » [« A ton avis, pourquoi Alicia quitte Lockhart/Gardner? »]

Eli: « She wants to start her own firm » [« Elle veut monter son propre cabinet »]

Peter: « Not about Will? » [« Ce n’est pas à cause de Will? »]

Pour Owen, le frère d’Alicia, c’est très clair (épisode 7):

« I know why you left, it has nothing to do with starting your own firm. You were afraid of getting close to Will, you were afraid of leaving your marriage for Will so this is like the nuclear bomb »

[« Je sais pourquoi tu es partie, cela n’a rien à voir avec le fait de monter ton propre cabinet. Tu avais peur de te rapprocher de Will, tu avais peur de laisser ton mariage pour Will alors tout ça n’est qu’une sorte de bombe nucléaire »]

Le départ d’Alicia de Lockhart/Gardner est symboliquement une séparation physique de Will. Mais cet événement est insuffisant et il y aura la nécessité de maintenir cette séparation active après le départ d’Alicia. C’est ce qui arrive dans l’épisode 12 lorsque Will et Alicia doivent travailler ensemble pour la défense de deux clients. Ils vont finalement séparer le couple de clients et monter l’affaire l’un contre l’autre.

Il résulte de du départ d’Alicia beaucoup de colère et de frustration du côté d’Alicia comme de Will. Mais Alicia ne semble jamais vraiment se rendre compte du mal qu’elle a fait à Will, celui qui avait relancé sa carrière et qui a vécu le départ d’Alicia dans l’incompréhension totale et comme une trahison.

Quand dans l’épisode 14 Alicia se retrouve à lui dire « Why do you hate me? » [« Pourquoi tu me détestes? »], la réponse semble évidente et elle l’avait prédit en marmonnant à Will dans l’épisode 1 « Please don’t end up hating me » [« S’il te plaît, ne fini pas par me détester »] à l’idée de son futur départ. Alors pourquoi lui pose t-elle vraiment cette question ? Lors de l’épisode 14, elle va ajouter « It wouldn’t have worked out » [« Cela n’aurait jamais marché »].  Elle semble penser que Will a une dent contre elle parce qu’elle a mis fin à leur relation deux ans auparavant. Vraiment Alicia?! Will lui répond qu’elle lie deux choses que lui ne liaient pas (« You’re linking two things together, I didn’t »), sous-entendu le professionnel et le personnel. Ceci reste à discuter en ce qui concerne Will… Toujours est-il qu’Alicia est peut-être flouée par son ignorance puisque seuls Will et les téléspectateurs savent qu’il comptait mettre fin à sa liaison avec Alicia avant qu’elle ne le fasse. Il en est de même pour le rôle réel qu’il a joué en embauchant Alicia. Elle ne veut pas être détestée par lui, cela prouve que ce qu’il compte toujours pour elle.

Ne plus être sous l’emprise de Will, ne plus être dirigée par Will, se tenir éloignée de Will, voilà entre autres comment Cary a convaincu Alicia de s’affranchir professionnellement.

Entre force et fragilité: la lutte intérieure pour s’affranchir

Tout au long de la saison 5, Alicia oscille entre fragilité et prises de force qui font percevoir une vraie lutte intérieure.

On l’a voit pleurer à plusieurs reprises notamment dans les bras de sa mère (épisodes 2 et 20) et être déstabilisée, en proie à des émotions qui l’a rendent vulnérable et humaine.

Néanmoins, elle gagne en confiance et assois son pouvoir comme jamais depuis qu’elle a créé son cabinet. C’est le cas lorsqu’elle retourne à Lockhart/Gardner sûre d’elle dans son nouveau rôle pour faire du chantage à ses anciens employeurs et récupérer sa contribution financière.

Alicia a ainsi gagné en indépendance au niveau personnel et professionnel en s’éloignant de son ancien amant, en se séparant de son mari et en créant son propre cabinet. Une série de changements qui, ajoutée à la mort de Will, l’a plongée dans un processus de remise en question.

Déjà avant la mort de Will, Alicia s’est vue forcée de faire le point sur sa vie pour un discours retraçant son ascension de mère au foyer à associée de son propre cabinet en l’espace de quatre ans (épisode 14). On découvre alors la souffrance qu’elle a ressentie au lendemain du scandale causé par son mari volage. On comprend l’affranchissement par rapport à son mari et ce qu’elle a enduré pour braver le scandale et les obstacles qui ont suivi.
Elle regarde son alliance et se souvient alors de son premier entretien. Son alliance est le symbole de son retrait de la vie professionnelle pour élever ses enfants, et de son retour au monde du travail quand son mari est parti en prison et qu’elle a dû soutenir sa famille. C’est ainsi qu’elle rencontre Will, dans un ascenseur, alors qu’elle était allée passer un entretien. Ils finissent par se voir dans son cabinet. A ce souvenir, une certaine culpabilité naît chez Alicia, celle d’avoir utilisé Will pour trouver du travail. Elle imagine entendre sa belle-mère Jackie lui dire « Go be a whore » [« Va faire la p*te »] et elle semble ressentir de la culpabilité envers son mari (elle regarde de nouveau son alliance).
Comme pour vérifier si elle a raison de douter de sa légitimité à exercer son métier d’avocate, elle demande à Cary qui il aurait embauché entre elle et lui. Elle avoue elle-même qu’elle ne se serait pas choisie et ne supporte pas cette idée (« I hate that about myself »). Alors pourquoi Will l’a embauchée? La voix de Jackie retentit « Because you’re a slut » [« Parce que tu es une p*te »].

A la mort de Will, Alicia remet soudainement sa vie en question. Alors qu’elle paraissait satisfaite de ce qu’elle avait accompli en regardant s’activer les employés de son cabinet (épisode 15), elle en arrive à se demander si elle n’a pas fait une erreur en devenant avocate (épisode 17 « I think I made a mistake being a lawyer »). Après la mort de son ancien amant, Alicia refuse la fragilité que les autres attendent d’elle dans le rôle de veuve épleurée. Elle est en colère parce que tout le monde attend qu’elle s’écroule (épisode 17) mais elle lutte pour garder le contrôle d’elle-même et elle va finir par s’effondrer et tomber le masque. Elle reste au lit à regarder la télévision et à dormir pendant plusieurs jours comme terrassée par la douleur. Elle sort tout juste de sa torpeur quand Peter l’a prend à partie; et c’est là qu’elle va laisser éclater tout ce qu’elle a sur le cœur allant jusqu’à avouer que tromper son mari avec Will signifiait quelque chose pour elle. Ses jours de dépression lui coûtent de rater des rendez-vous professionnels et l’offre de fusion de Diane. Une absence et une spontanéité qui ne lui ressemblent pas et mettent en avant un visage fragile.
Mais finalement, sa confrontation avec Peter menant à la séparation et le fait d’apprendre l’arrivée de Louis Canning à Lockhart/Gardner a réveillé et presque métamorphosé Alicia. Finn Paulmar, son client, le remarque: « You look happier » [« Vous avez l’air plus heureuse »] … « You woke up » [« Vous vous êtes réveillée »] (épisode 18).

Malgré ce sursaut, la lutte intérieure ne fait que continuer. Elle dit à son frère qu’elle ne veut plus pleurer (« I don’t want to cry anymore » épisode 19)… Au fond, elle est toujours perdue. Elle fonctionne à l’affectif en devenant l’avocate de Finn qui a essayé de sauver Will pendant la fusillade. D’une certaine manière, Alicia s’est tournée et accrochée à Finn pour rester proche de Will, et amorcer le deuil. Elle se noie dans le travail pour rester debout. Mais le jour où Cary lui donne un jour de repos (épisode 20) elle va de nouveau être en proie à ses démons. Elle panique quand sa mère lui présente son nouveau compagnon. Elle se fait courtiser par un homme mais elle écourte leur déjeuner. Il l’invite à dîner, elle hésite à s’y rendre et finalement s’arrête devant le restaurant pour rebrousser chemin. Elle se questionne: « Who am I faithful to? » [« A qui suis-je fidèle? »]. Est-ce à Peter? A Will? Ou à elle-même, la femme dite exemplaire? Elle confie à sa mère en avoir assez de son image de fille bien qui lui colle à la peau: « I’m stuck being the good one » et traverse une crise identitaire « I don’t know what I am anymore ». Elle est en conflit entre celle qu’elle était et celle qu’elle devient, et ça la perd, elle craque. Sa mère la console:  « You’re hurting » [« Tu es blessée »]. Ce sont les mêmes mots qu’Eli emploie quand il apprend la séparation de Peter et Alicia (épisode 21) « Alicia, you’re hurting, that’s all, you love (Peter) and he loves you » [« Alicia, tu es blessée, c’est tout, tu aimes (Peter) et il t’aime »].

Alors que la vie continue et que les affaires tournent chez Florrick/Agos, Alicia envisage de fusionner son cabinet avec celui de Diane. Cary s’y oppose fermement et ne comprend pas la démarche d’Alicia. Elle explique être « fatiguée » mais pour Cary, ce n’est pas le travail qui la fatigue. Alicia a l’air d’avoir perdu des forces en essayant de s’affranchir de son mari et de Will, et semble s’en remettre uniquement à l’affectif pour la guider dans ses choix professionnels depuis la mort de Will.


Alors quel avenir pour Alicia dans la saison 6? Va t-elle arriver à trouver un équilibre intérieur? Va t-elle pouvoir poursuivre son affranchissement sans culpabilité ni doute? Dans quel rôle va t-elle évoluer? Comment va t-elle concilier sa vie de femme et sa vie d’avocate? Quelles sont vos prédictions sur l’avenir d’Alicia?

A lire aussi sur The Good Wife:

Les étapes du deuil à travers The Good Wife

The Good Wife | Saison 5: la tragédie dans le drame

The Good Wife | Saison 6: Alicia, une femme déchue

Vous êtes fan de The Good Wife, nous aussi! Suivez-nous sur Twitter ou Facebook.

(image à la une par Mattson Creative)
Publicités

3 réflexions sur “The Good Wife | Saison 5: Alicia, une femme qui s’affranchit

  1. Pingback: Les étapes du deuil à travers The Good Wife | Les Tagueurs de Séries

  2. Pingback: The Good Wife | Saison 5: la tragédie dans le drame | Les Tagueurs de Séries

  3. Pingback: The Good Wife | Saison 6 : Alicia, une femme déchue | LES TAGUEURS DE SERIES

Réagissez

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s