DRAMA/SERIES AMERICAINES

Masters Of Sex | Saison 2 : Orgasmique!

Si la saison 1 de Masters Of Sex était la phase d’excitation du téléspectateur, alors la saison 2 est la phase de plateau, offrant un plaisir certain à chaque épisode. La première saison avait aiguisé notre curiosité en nous initiant aux recherches de Bill Masters et Virginia Johnson sur la sexualité. La saison 2 ne cesse de nous stimuler par la profondeur des personnages et l’ampleur historique prise par la série. Alors comment Masters Of Sex a t-elle réussi à nous faire frémir derrière notre écran? Analyse…


Bill & Virginia: l’évolution d’un couple hors-norme

masters of sex saison 2

« Quelque soit ce qu’il y a entre nous… ça ne peut pas être défait. » Virginia et Bill passent à la vitesse supérieure.

La relation professionnelle entre Bill et Virginia a basculé lors de la saison 1 quand nos deux chercheurs ont finalement décidé de devenir sujets de leur propre étude. Rien alors ne semblait distinguer leur expérience sexuelle de celle des autres cobayes: leurs réactions biologiques étaient monitorées puis analysées. En se limitant à un acte physique mécanique gardé secret pour les « besoins » de la science, Bill et Virginia sont entrés dans une relation assez malsaine qui pouvait mettre le téléspectateur mal à l’aise. La fin de la saison 1 exposait les sentiments refoulés de Bill, désemparé sans Virginia, dans un cliffhanger à faire grimacer. Bill, l’homme marié, allait s’immiscer dans la vie de celle qui venait d’être demandée en mariage par son petit-ami, semblant prête à changer de vie et à offrir un père de substitution à ses enfants.

La saison 2 suggère d’entrée de jeu un changement dans la relation entre Bill et Virginia puis en pose le nouveau cadre. Le premier épisode revient par flash-backs sur la résolution du cliffhanger de la saison 1: Bill pour la première fois montre toute la passion qui l’anime et couche avec Virginia par désir pour elle et non pour la science. Cette nuit d’amour marque un tournant dans leur relation: Virginia renonce le soir-même à Ethan et à sa demande en mariage et entame avec Bill une liaison ambiguë… Bien qu’ils s’accordent sur le caractère spécial du moment d’amour vécu ensemble, Bill et Virginia l’interprètent différemment. Virginia n’a pas peur de qualifier leur histoire de liaison, en revanche Bill n’assume pas ce terme. Il reconnaît que quelque chose de particulier s’est produit ce soir-là mais non, ils n’ont pas une liaison car monsieur dit être un « homme heureux en mariage » (« I’m a happily married man »)… Cette remarque blessante pour Virginia était d’autant plus inutile que cette dernière s’efforçait à qualifier leurs ébats de « travail ».  Et ce travail consiste à présent à se retrouver dans une chambre d’hôtel pour faire l’amour, sans appareils de mesure, sans analyses de données… Si ce n’est pas une liaison, ce n’est pas non plus de la recherche. Cette hypocrisie dont personne n’est dupe durera longtemps. Virginia finira par confronter Bill sur leur relation plus passionnelle que scientifique mais ses complaintes resteront vaines.  Le « travail » prendra une nouvelle dimension avec l’étude de pathologies sexuelles dont celle de Bill contraint d’avouer la sienne pour ne pas perdre Virginia.

bill virginia masters of sex

« Je suis défectueux et tu es la seule qui peut me réparer » – Bill

L’évolution de ce couple nous tient en haleine tout au long de la saison 2 parce qu’elle nous permet de percevoir les failles et les complexités de ces deux personnages, mais aussi d’appréhender la pertinence des personnages secondaires qui gravitent autour d’eux.

Je t’aime, moi non plus

Bill et Virginia se retrouvent à l’hôtel sous un faux nom et jouent les mari et femme. Dans l’épisode 3 qui se déroule en bonne partie en huis-clos dans la chambre d’hôtel, Bill et Virginia se livrent à des conversations pleines de sous-entendus sur leurs sentiments. En plein jeu de rôle marital Virginia dira, appuyé d’un regard révélateur: « You know that I woudn’t marry a man that I don’t both love and desire » [« Tu sais que je ne me marierais pas avec un homme si je n’éprouvais pas à la fois de l’amour et du désir pour lui »]. Faut-il y lire un aveu de sa part, elle qui nie avoir des sentiments pour Bill?

Virginia semble avoir adopté un mécanisme d’auto-protection en voulant séparer sexe et amour

« Sex, fine, enjoy it if and when you can, it’s a biological function, but play it safe, keep your heart out of it locked away in some place safe. » (episode 3)

« Le sexe, okay, profites-en quand et si tu peux, c’est une fonction biologique. Mais il faut être prudent et mettre son cœur de côté, à l’abri. »

… mais ce n’est pas sans contradictions. Virginia fait un rêve à l’épisode 4 où elle se rend compte qu’elle a abandonné son ambition de poursuivre une formation universitaire à cause de Bill, sous prétexte du « travail », mais finalement elle n’a qu’un rôle de maîtresse. C’est d’autant plus vrai qu’à ce moment-là Virginia ne travaille officiellement plus avec Bill Masters mais avec le Dr Lillian DePaul. Néanmoins, Virginia continuera à se voiler la face encore un certain temps.

Quand elle redevient son associée plus tard dans la saison 2, Virginia reprendra son statut de « work wife » acquis lors de la première saison. Elle est sa partenaire professionnelle et leur complémentarité est évidente aux yeux de tous dans la clinique.

Amants, couple professionnel, amis… Les confidences que Bill et Virginia se font, le réconfort qu’ils s’octroient… l‘intimité qu’ils partagent n’est indéniablement pas que physique. Ils se livrent et se connaissent comme personne, s’abandonnent exclusivement l’un à l’autre, ce qui pose problème quand ils sont hors de leur bulle…

Leur monde, et celui des autres

Ils trompent leur monde sur les coulisses de leur relation. L’hypocrisie et le mensonge de Bill et Virginia  sonneront comme de la trahison pour Lillian DePaul. Lillian est condamnée, apprend par Austin la liaison de Virginia avec Bill, tend la perche à Virginia pour qu’elle se confie à elle, mais Virginia restera muette sur la « recherche » clandestine menée à l’hôtel.

A plusieurs reprises, les personnes autour de Virginia la mettent en garde contre Bill le manipulateur mais elle y restera sourde. Quand finalement Virginia et Lillian discutent du « travail » qu’effectue Virginia avec Bill Masters, Lillian lui fera comprendre que Bill se sert d’elle et qu’il a une emprise sur elle qui lui est préjudiciable. Dans un autre tête à tête, Lillian dira à Virginia que Bill l’aime mais Virginia répondra seulement « He never says it » [« Il ne le dit jamais »].

La vérité, c’est que Bill et Virginia cachent des choses à tout le monde mais surtout à eux-mêmes. Virginia fréquentera un homme pendant plusieurs mois sans que Bill ne soit au courant, puis enchaînera les petits-amis, provoquant la jalousie maladive et l’impuissance de Bill. Bill n’est pas en reste niveau cachotteries. Virginia apprend par sa femme qu’il a de nouveau changé d’hôpital. Et puis dans le dos de tout le monde, il va égoïstement compromettre la diffusion du reportage télé qui aurait donné une légitimité au travail de Virginia.

Mais c’est bien de l’amour qui unit Bill et Virginia. La jalousie de Bill le prouve, et la compassion de Virginia aussi. Lorsqu’elle apprend que Bill n’a pas touché sa femme depuis la fin de leur liaison un an plus tôt, ça lui fait un électrochoc. Elle va initier le retour du couple à l’hôtel. Mais depuis toutes ces années, Virginia n’a jamais pensé aux dommages collatéraux de leur relation. Le culpabilité d’avoir eu un homme marié dans son lit ne l’avait jamais frappée avant d’en discuter avec un psy (épisode 9).

masters of sex saison 2

« J’ai laissé partir mes enfants pour ça. Pour rien. »

Pour le travail et Bill, Virginia aura sciemment sacrifié l’amour d’Ethan mais aussi beaucoup moins sciemment sa famille et ses enfants… Ses heures supplémentaires et le peu de temps passé avec ses enfants lui seront reprochés par son ex-mari qui veut récupérer la garde des enfants. Consciente de la situation en sa défaveur, Virginia n’aura d’autre choix que de céder aux demandes de son ex-mari. Virginia aime ses enfants mais n’est pas une mère exemplaire, elle le sait et même Bill le lui reproche! Pourtant il n’est ni le père ni le mari de l’année! Inexistant, absent, dénué d’affection envers sa femme et ses enfants, il se préoccupe peu de sa famille. Et c’est bien parce que Bill et Virginia sont loin d’être parfaits que leur évolution individuelle et de couple est si intéressante à suivre tout au long de la saison 2!

Féminisme et problèmes raciaux

libby robert masters of sex

L’évolution de Libby vers sa révolution sexuelle.

La plupart des femmes de Masters Of Sex ont une préoccupation récurrente: être prises au sérieux. Virginia en parle souvent et attend impatiemment la reconnaissance publique de ses travaux de recherche pour ne plus être confrontée au doute quant à sa crédibilité. Elle sera révoltée de voir Lillian céder les droits de sa recherche à un autre médecin et d’abandonner ainsi toute reconnaissance. Libby, la femme de Bill Masters est aussi dans cette recherche de reconnaissance. Comme elle n’en trouve pas auprès de son mari, elle va aller la trouver en s’engageant dans un association de lutte pour les droits civiques, CORE. Pour ces deux femmes, clairement, la maternité ne suffit pas à leur existence. Même si Libby avait exigé et imposé à Bill un enfant puis un deuxième, la femme qui est en elle s’est réveillée cette saison!

Avec Libby, c’est toute la série qui a pris de l’ampleur. En abordant les problèmes raciaux, on pénètre dans l’Amérique des sixties et cette contextualisation apporte une profondeur supplémentaire à cette saison. Libby représentera deux facettes de l’Amérique blanche:  l’intolérable et la fraternelle. Après avoir humilié la nounou noire de ses enfants et fait preuve de préjugés envers Robert, le frère de cette dernière, Libby sera attirée par cet homme. Elle le rejoindra dans l’association CORE et il lui renverra un autre image d’elle-même. Elle se remet en question et s’efforce de faire ses preuves. Finalement, Libby défend sa cause en défendant la cause de CORE. Elle va aller au bout de ses pulsions et entamer une liaison avec Robert. Enfin, elle va montrer au téléspectateur qu’elle n’est pas une femme de second plan ignorante des tromperies de son mari. Avec Virginia en modèle, Libby se libère… pour notre plus grand plaisir!


Masters Of Sex a beau se passer dans les années 50/60, les sujets abordés (sexe, désir d’enfant, racisme etc.) sont toujours d’actualité et surtout des plus passionnants! Le lien qui unit Bill et Virginia est envoûtant de complexité et promet de futurs rebondissements. Alors qu’est-ce qui vous a le plus surpris cette saison? L’évolution de la relation entre nos deux maîtres du sexe ou celle de Libby? Selon Hollywood Reporter, la saison 3 devrait nous emporter quelques années après la fin de la saison 2, au tournant de la carrière de Masters & Johnson qui les conduira vers la gloire. Avez-vous aussi hâte que nous de voir la suite de la série?

Crédits Images: Showtime via Facebook Masters Of Sex
Publicités

2 réflexions sur “Masters Of Sex | Saison 2 : Orgasmique!

  1. Pingback: Remontez le temps à travers ces séries | Les Tagueurs de Séries

  2. Pingback: Best Séries US 2014 | Les Tagueurs de Séries

Réagissez

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s