DRAMEDY/SERIES AMERICAINES

Freaks and Geeks | Portrait réaliste d’une jeunesse désenchantée

freaks and geeks les acteurs

Vous les reconnaissez? Pour les visages les plus connus, les « Freaks » à gauche: Busy Philipps, James Franco, Linda Cardellini, Jason Segel et Seth Rogen. A droite, les 3 « Geeks »: John Francis Daley, Martin Starr et Samm Levine.

La série Freaks and Geeks n’aura duré que le temps d’une saison sur NBC entre 1999 et 2000 mais cela aura suffit pour la faire entrer au Panthéon de la télévision américaine. Née dans l’esprit de Paul Feig et de Judd Apatow aujourd’hui connus pour la réalisation de comédies à succès comme Bridesmaids pour l’un et Knocked Up pour l’autre, cette série brille par sa subtilité et son réalisme. Se déroulant en 1980 dans la banlieue de Detroit, Freaks and Geeks fait le récit d’une année de lycée vécue par un groupe d’adolescents en proie au mal-être, ballotés entre problèmes familiaux et sentimentaux. Série découverte au hasard des recommandations de Netflix Canada, Freaks and Geeks mérite vraiment le coup d’œil…


Une série révélatrice de talents

Freaks and Geeks fait partie de ces quelques rares séries dénicheuses de jeunes talents méconnus du grand public et qui ont depuis fait leur chemin à Hollywood.

Tous les acteurs qui incarnaient les « Freaks » sont maintenant des stars. Commençons par James Franco et Seth Rogen. On les retrouve ensemble à l’affiche du film The Interview en 2014 et ce n’est pas un hasard! Leur amitié est née sur le plateau de la série et a éclaté au grand jour notamment grâce à la diffusion de leurs vidéos parodiques sur YouTube.

Les autres talents « Freaks » ont continué à éclore à la télévision: Linda Cardellini dans E.R et Mad Men, Busy Philips dans Cougar Town, sans oublier Jason Segel dans How I Met Your Mother!

Si du côté des « Geeks » les visages sont moins évocateurs, ces trois acteurs n’ont pas déserté Hollywood pour autant. John Francis Daley qui avait 14 ans à l’époque de la série, a depuis co-écrit le film Horrible Bosses. Samm Levine avait récemment un rôle dans la série Selfie. Quant à Martin Starr il est l’un des personnages récurrents de la série HBO Silicon Valley.

Enfin, le temps d’un épisode ou d’une séquence furtive, vous apercevrez d’autres comédiens à l’aube de leur carrière eux aussi: Shia Leboeuf, Lizzy Caplan (Masters of Sex… The Interview!), Matt Czuchry (Gilmore Girls, The Good Wife), Jason Schwartzman (Bored to Death), Kayla Ewell (The Vampire Diaries), David Krumholtz (Numbers)… Rien que ça!

Freaks et Geeks, des ados pas glamours mais attachants

Ils ont des rêves et des aspirations, subissent des désillusions et paraissent déjà blasés: les Freaks et Geeks ressemblent à des ados ordinaires complètement atemporels, auxquels il est facile de s’identifier.

Les Freaks

Lindsay (Linda Cardellini) est une bonne élève qui décide de se rapprocher des « Freaks », le groupe de « hippies » du lycée, pas bien méchants mais un peu à l’ouest. Attirée par le dépassement des interdits qu’ils incarnent, elle va laisser tomber son club de « mathletes » intello et faire ses premières expériences des fêtes alcoolisées et de la fumette. Lindsay va évoluer vers une meilleure affirmation d’elle-même sans tomber dans les extrêmes de la rébellion.  Elle sera toujours enclin à tirer ses nouveaux amis vers le haut, comme en essayant de pousser Nick à réaliser ses rêves ou en encourageant Daniel à étudier.

Nick (Jason Segel) est un grand gaillard nonchalant fumeur de joints qui nourrit le rêve de devenir un grand musicien mais qui va finir par prendre conscience de son manque de talent. Son père militaire le destine à une carrière dans l’armée et cette réalité lui pèse énormément (d’où la fumette).

Daniel (James Franco) est le beau gosse au blouson en cuir, type James Dean des années 80. Il entretient une relation électrique avec Kim (Busy Philipps), une jeune femme en guerre avec sa famille et qui ne se laisse pas marcher dessus.

Ken (Jason Segel) est un garçon cynique, un peu sauvage, celui qu’on entend seulement pour charrier les autres et qu’on connait finalement le moins. C’est quand Ken tombe amoureux qu’on va vraiment le découvrir.

Les Geeks

Sam (John Francis Daley) est le frère de Lindsay. Taille mini-pouce, un corps d’enfant, il est malmené par les petits caïds du lycée et essaye de survivre au mieux dans cet environnement hostile. Il est accompagné de ses deux acolytes, Bill (Martin Starr) et Neil (Samm Levine) en proie aux mêmes problèmes que lui: physique ingrat, manque d’assurance et difficultés d’intégration. Foncièrement de bons garçons, leurs déboires ne les empêchent pas de rester optimistes et de prendre des initiatives pour améliorer leurs conditions de vie.


Par son caractère universel, son réalisme sans pathos, sa comédie salvatrice, Freaks and Geeks gagne à être connue. Vous l’aurez compris, ce n’est pas Gossip Girl, vous n’aurez pas grand chose à envier à la vie de ces gamins! Mais comme dans un bon livre, leur destin vous fera réfléchir, vous émouvra et vous fera sourire.  Et puis vous ferez un bond dans les années 80 avec ses enregistreurs K7, ses téléphones à fil et ses références musicales! Sans oublier ce générique et la grimace de James Franco! Convaincus?

Publicités

Une réflexion sur “Freaks and Geeks | Portrait réaliste d’une jeunesse désenchantée

  1. Pingback: Hindsight | Voyager dans le passé et changer sa destinée | Les Tagueurs de Séries

Réagissez

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s