DRAMEDY/SERIES AMERICAINES

Togetherness | Saison 1 : lutte contre l’ennui

C’était l’une des nouveautés prometteuses de début 2015, mais malgré un pilot intéressant, Togetherness peine à maintenir le téléspectateur en haleine (moi, en l’occurrence). Il y a les ingrédients d’une série profonde et réaliste sans les épices pour relever le scénario. Résumé de cette saison 1 très fade.


togetherness saison 1

L’herbe n’est pas plus verte chez les autres

Togetherness, c’est l’histoire de quatre adultes d’une bonne trentaine d’années et déjà si blasés.

Brett et Michelle sont un couple marié avec deux enfants. Ils font bonne figure mais leur relation bas de l’aile: ils ne prennent aucun plaisir à passer du temps ensemble et leur libido est en berne. Ils essayent de ranimer la flamme mais réfléchissent trop, le manque de spontanéité les rend vieux. L’hypocrisie face à l’état de leur relation est la seule chose qui les relie à ce stade. Ils sont en fait complètement morts à l’intérieur et c’est évidemment à l’extérieur de leur couple qu’ils vont trouver un semblant de renaissance.

Pendant un temps, c’est Alex, le meilleur ami de Brett, et Tina, la sœur de Michelle qui vont un peu leur changer les idées en emménageant temporairement chez eux. Alex est un acteur raté qui complexe sur son physique et déprime de n’avoir rien pu faire de sa vie. Tina est au fond dans la même situation, célibataire, avec rien, mais elle plait et au pire elle se fera entretenir par un riche.  Tandis qu’Alex envie les beaux gosses qui draguent Tina, Tina envie sa sœur qui en théorie a tout ce qu’elle n’a pas: une famille, une maison, une vie stable quoi! Vous l’aurez compris, l’herbe n’est pas plus verte chez les autres et jusqu’ici, il n’y a rien de transcendant à se mettre sous la dent.

togetherness saison 1 brett et alex citation

Mark Duplass (Brett) et Steve Zissis (Alex), acteurs mais aussi co-créateurs et co-scénaristes de la série avec Jay Duplass

Au fil des 8 épisodes de la saison 1, on voit évoluer nos 4 protagonistes dans leur lutte contre la dépression nerveuse et l’ennui, et on lutte avec eux. On connait tous des Alex, Tina, ou des Michelle et Brett. Ils ont quelque chose de pathétique et d’ennuyant. Togetherness en fait un portrait (trop) réaliste et on n’a (je n’ai) malheureusement pas vraiment envie de continuer à suivre ces personnages.


Si votre vie personnelle ne résonne pas un tant soit peu avec les problématiques des personnages de Togetherness, j’ai du mal à imaginer qu’on arrive à se passionner pour cette série (votre avis m’intéresse!). Je suis allée jusqu’au bout de la saison 1 qui se conclue avec un épisode réussi mais qui aurait dû arriver plus tôt. Mon conseil: regardez plutôt Transparent, la série dans laquelle joue Jay Duplass, co-créateur de Togetherness.

Et vous, comment avez-vous perçu cette nouvelle série HBO?

Publicités

Réagissez

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s