DRAMA/SERIES AMERICAINES

The Good Wife | Saison 6: nouveau départ

Dès le début de la saison 6 de The Good Wife, nous avons été plongés dans une autre dimension. Avec le départ de Josh Charles la saison dernière, il ne pouvait pas en être autrement et cette 6ème saison nous a confirmé une chose: The Good Wife n’est plus une simple série procédurale mais bien une série centrée sur le destin d’Alicia Florrick. Malgré des incohérences et des rebondissements à répétition la rendant éprouvante, cette saison est globalement une réussite. Elle restera la saison des nouveaux départs (Diane chez Florrick/Agos, la remise en liberté de Cary, Alicia en politique) mais c’est surtout la saison d’un nouveau départ de la série, celui d’Archie Panjabi. Retour sur la saison 6 de The Good Wife qui nous a fait miroiter tout un tas de perspectives nouvelles.


 « I didn’t see that coming. » – Alicia (6×1)

« Oh my God! Did that just happen! » – Alicia (6×19)

Du début à la fin de cette saison, nous avons été menés par le bout de nez. Vous avez cru que Cary se sortirait rapidement de cette histoire de drogue absurde puis vous avez été persuadé qu’il finirait ses jours en prison? Vous avez pensé qu’Alicia ne présenterait jamais sa candidature au poste de procureur puis vous avez été convaincu qu’elle perdrait? Toutes vos prédictions sont tombées à l’eau, c’est normal, cette saison était imprévisible. Avec tous les twists, il est même difficile de trouver une unité à la trame narrative et la fin de saison peut être perçue à première vue comme un retour en arrière mais ce serait manquer de considérer l’impact des événements qui ont affecté chacun des personnages cette saison. Ce serait oublier aussi le parcours global d’Alicia: qu’on le veuille ou non, son avenir reste encore assujetti à celui de son mari.

Cary, Kalinda et Bishop: destins liés

Quel début de saison! Voir Cary se faire arrêter et passer du mauvais côté de la ligne a été une claque! Bien sûr, cette épreuve a permis de tester la loyauté et la fidélité des personnages envers lui pour le tirer d’affaire. Mais cela a surtout posé les bases de la saison. Tout ce qui a suivi est lié directement ou indirectement à l’arrestation de Cary. On a vu Alicia s’amuser à affronter Finn dans cette affaire, ce qui a entretenu le suspense quant à la possibilité d’une liaison entre eux. Les tensions créées par la détention de Cary ont accéléré l’arrivée de Diane comme nouvelle associée. Mais surtout, Kalinda a pris tous les risques pour Cary et la grande majorité de la saison a été consacrée à lui dérouler un tapis rouge jusqu’à la porte de sortie.

Voilà comment on peut schématiser les choses: cette saison n’a existé que pour Kalinda. Nous savions depuis le début de saison qu’Archie Panjabi allait quitter la série, il restait à savoir comment. Le danger est venu à plusieurs reprises de Bishop mais c’est la Justice qui allait la rattraper pour falsification de preuves. Le seul moyen pour elle de se tirer des mains de la Justice a été de balancer Bishop. Mais Kalinda avait un plan bien ficelé pour se sortir de ce cercle infernal et il a failli marcher! Malheureusement, le bras droit de Bishop a découvert le pot aux roses et Kalinda n’avait d’autre choix que de fuir pour sauver sa peau. N’oublions pas que dans cette histoire Kalinda s’est sacrifiée à la fois pour Cary et pour Diane qui risquaient gros!

Kalinda et Alicia, une amitié gâchée

Avec le départ de Kalinda, nous avons eu droit au tête à tête tant attendu entre les deux femmes. Rappelons que Julianna Margulies et Archie Panjabi n’étaient plus apparus ensemble à l’écran depuis l’épisode 14 de la saison 4. Si de prime abord ces adieux entre Alicia et Kalinda avaient quelque chose d’émouvant et qu’on retrouvait dans leurs confidences comme un message des scénaristes adressé aux fans de la série, leur demandant pardon d’avoir gâché une belle amitié féminine en télévision, grande fut la déception d’apprendre que les actrices ont tourné la scène séparément. Comme l’a si bien dit Michael Ausiello, aucune querelle personnelle ne justifie un tel manque de professionnalisme entre deux actrices. Non seulement c’est un manque de respect envers les fans mais ça remet en cause l’intégrité de la série quant aux tournants qu’elle a pu prendre. Cette scène et ce départ laissent vraiment un goût amer.

>>A lire aussi: Alicia Florrick, de femme exemplaire à femme déchue <<

Politique, mode d’emploi

the good wife conseils d'eli gold saison 6L’autre grande storyline de la saison 6 a été la campagne d’Alicia pour le poste de State’s Attorney. Que la résolution de cette histoire (victoire puis démission forcée d’Alicia) ait plu ou pas,  nous avons été plongés dans les entrailles de la vie politique comme jamais et c’était un vrai régal. Grâce à Eli, il y a toujours eu un côté conseil en stratégie et communication dans The Good Wife, mais rien de tel. Cette saison nous a montré comment gagner des voix à la dernière minute avec les « robot calls » (6×16), comment réagir à une fuite d’e-mails privés (6×17 & 18), comment ne pas dire non à un riche donateur sans lui dire oui (« Thank you for your advice. All options are open to me. I plan to decide in the next 48 hours » 6×17) mais aussi comment faire taire une journaliste prête à livrer un scoop en votre défaveur (6×18)… Nous avons tous suivi un cours de politique pour les nuls alors rappelez-vous, pour sauver les apparences en toutes circonstances « you have to control the narrative » dixit Peter.

Les manquements de la saison

Soulignons d’abord la disparition subite et pas discrète de personnages secondaires. Si on remarque ce genre de choses, c’est qu’il y a un vrai manque.

Où est passée Jackie?

Où est passée Robyn, la détective qui servait de bras droit à Alicia au tout début de la saison? L’actrice qui joue Robyn a dû rentrer sur Los Angeles pour des castings, c’est pour ça que nous ne l’avons plus vue (The Good Wife est filmé à New York).

Où est passé Taye Diggs? On imaginait pour lui un rôle plus récurrent et consistant mais son personnage n’aura été qu’une pièce sans importance dans l’échiquier d’un ou deux épisodes. On se demande pourquoi il a été casté et si on le reverra un jour!

Notons enfin une intrigue laissée à l’abandon. Épisode 8: Bisphop demande à Kalinda de glisser une mystérieuse carte blanche dans le portefeuille de l’agent Delaney. Cliffhanger de l’épisode: elle s’apprête à le faire puis renonce et brise la carte en deux. Et puis plus rien. Cet incident sera tout bonnement ignoré le reste de la saison, comme s’il n’avait jamais existé.

Mentions spéciales cette saison pour…

Marissa! La fille d’Eli et assistante d’Alicia dans sa campagne a été d’une fraicheur et d’un humour salutaires, apportant un peu de légèreté et un regard décalé sur les situations complexes et les tensions engendrées ça et là.

L’ouverture laissée par le finale. Peter va très probablement se présenter comme candidat aux élections présidentielles avec l’ambition de devenir (vice-)président. Si cette campagne fait l’objet de la saison 7, il sera intéressant de voir notre « good wife » dans son rôle de bonne épouse par intérim. Michelle et Robert King (créateurs, showrunners, producteurs) pousseront-ils jusqu’à faire d’Alicia une Première Dame des États-Unis dans un avenir plus ou moins lointain?  Étant donné qu’ils aiment faire allusion au couple Clinton en parlant des Florrick aux journalistes, cela ne serait pas si étonnant que ça! Mais avec les King, on n’est jamais sûr de rien!

Les meilleurs épisodes cette saison (in my opinion)

La qualité d’écriture et de réalisation est comme d’habitude au rendez-vous avec des épisodes riches et consistants. On a pu particulièrement apprécier…

Oppo Research (6×4): pour les révélations! Celle de l’avortement de la petite amie de Zach qu’apprend Alicia, stupéfaite (le mythe du Fils parfait s’écroule). Celle du « one night stand » de Peter et Kalinda qu’apprend Eli. Rien que pour la tête d’Eli et la conversation qui suit entre Eli et Kalinda.

Old Spice (6×6): pour « Call me maybe » et Elsabeth Tascioni! Mais aussi pour la scène finale très émouvante du ré-emménagement dans les locaux de Lockhart/Gardner avec Alicia et Diane.

Mind’s Eye (6×14): pour l‘introspection d’Alicia, le souvenir et le manque de Will qui resurgit en même temps que d’autres fantasmes apparaissent. Pour la scène sur le rooftop où elle imagine parler à Will et ce « I miss you ».

Loser Edit (6×18): pour sa résonance fortuite avec l’actualité (un cas similaire faisait l’actualité aux États-Unis et l’épisode avait été écrit avant!). Assister au débat d’idées et au cheminement judiciaire dans l’affaire sur le refus de servir un couple gay était passionnant. Diane la libérale face aux conservateurs était brillante! Et en plus, cet épisode est celui des e-mails piratés qui nous ont fourni des détails croustillants sur la relation entre Alicia et Will qu’on n’osait même pas imaginer.

Wanna Partner? (finale): pour tout ce qu’il sous-entend.

Enfin…

Après nous avoir enseigné les valeurs du 5ème amendement des États-Unis ( « I plead the 5th »), The Good Wife nous a appris cette saison le « one party consent » en vigueur dans l’état d’Illinois. Il suffit du consentement d’une seule personne pour faire valoir devant la Justice l’enregistrement d’une conversation. Parce qu’on se cultive devant The Good Wife!


La saison 6 était la saison de la rupture. Tout ce qui avait commencé à être construit a été balayé d’un revers de main. Pourtant nous ne sommes pas revenus en arrière et cette saison n’a pas été vaine! Alicia a goûté à la politique, elle a essuyé échec et scandale, elle a découvert les mensonges de son fils l’éloignant de son attachement à son rôle de mère et elle est libérée du poids de sa liaison cachée avec Will. C’est au milieu de ses cendres que renait le Phoenix. La suite de la série n’est qu’un immense chant de possibilités.

Que retenez-vous de la saison 6 de The Good Wife?

Crédit images: CBS.

Publicités

2 réflexions sur “The Good Wife | Saison 6: nouveau départ

  1. Pingback: The Good Wife | Saison 6 : Alicia, une femme déchue | LES TAGUEURS DE SERIES

  2. Pingback: The Good Wife | Saison 5: Alicia, une femme qui s’affranchit | LES TAGUEURS DE SERIES

Réagissez

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s