SCIENCE-FICTION/SERIES AMERICAINES

Olympus, Dark Matter et KillJoys, une confirmation pour Syfy ?

L'évolution des séries de sciences fiction chez SyfyComme expliqué dans de précédents articles, Syfy souhaite reprendre des parts de marché sur la série de science-fiction et fantastique, parts abandonnées après un revirement de programmation de la chaîne il y a une dizaine d’années. Syfy tente de redevenir un acteur majeur du genre en proposant une programmation originale variée (Dominion, Z Nation, Ascension) et des rediffusions internationales intéressantes (Continuum, The Beauty and The Beast).


Il est temps de tirer le bilan des dernières nouveautés de la chaine, à l’instar de Z Nation, Ascension et 12Monkeys auparavant. Dans un premier temps, le succès de début de saison est mitigé pour la chaine. Z Nation a été renouvelée à la fin de la saison 1 mais peine à trouver son public en ce début d’année. Avec des audiences médiocres à moins d’un million de téléspectateurs, son avenir sur la chaîne semble compromis. Ascension, la mini-série inspirée de Battlestar Galactica n’a pas été transformée en série complète, la faute surement à ses arcs narratifs trop nombreux perdant le téléspectateur. Enfin, 12 Monkeys a été renouvelée et la saison 2 est attendue pour la mi-saison en janvier 2016. Après un final à couper le souffle on espère entendre parler de l’armée des 12 singes pendant encore longtemps !

Le succès en demi-teinte pour le début de saison 2015 de Syfy n’a pas ralenti la chaîne qui préfère miser sur la quantité de nouveaux programmes afin de s’affirmer : Olympus, Dark Matter & KillJoys étaient la programmation originale d’été de la chaîne.

Olympus, inspirée de Game Of Thrones

OympusPremière programmation d’été, Olympus a brillé par son manque d’action, ses dialogues limites et des effets spéciaux dignes des années 80. La série n’a pas été un succès tant pour les critiques que pour les fans qui la suivait dans les trous de leur agenda uniquement. Pourtant la série surfe sur la mode des héros fantastiques et tente d’imiter Game Of Thrones. Mais il ne suffit pas d’imiter une superbe série pour tenir un chef d’oeuvre.

D’ailleurs dès le pilot de la série, les critiques ne se sont pas fait attendre. Syfy a néanmoins tenu le coup en diffusant les 13 épisodes de la première saison malgré des audiences médiocres qui s’empiraient au fil de la saison (le dernier épisode a été vu par 400 000 spectateurs !). Pas d’annonce concernant son renouvellement mais cela reste très peu probable…

Dark Matter, un retour au space-opéra

Dark Matter est le premier vrai space-opéra de la chaîne depuis plusieurs années. Elle est tirée du comic du même nom. La série nous entraîne dans une quête psychologique où six amnésiques se réveillent dans un vaisseau spatial abandonné. La première saison se concentre sur ces protagonistes qui tentent à la fois de connaître leur passé et ce qui leur est arrivé mais aussi de saisir cette opportunité comme une seconde chance, une chance de tout recommencer…

DarkMatterNotons que la série a été créée par les pères de Stargate SG-1 et possède des guest-stars assez intéressantes (Will Weaton par exemple). Suivie par environ 1 million de téléspectateurs chaque semaine, elle marque un retour de la chaîne à la sci-fi pure et dure qui a fait son succès au début des années 2000. Pourtant Dark Matter n’est pas une série exceptionnelle et en dehors de ses questionnements psychologiques elle contient beaucoup d’approximations. D’ailleurs nous vous invitons à lire la critique détaillée écrite par l’un de nos Tagueurs. Dark Matter est toutefois considérée comme un succès puisque renouvelée par la chaîne.

KillJoys, un space-opéra bourré d’action

KilljoysAussi un space-opéra, on pourrait croire que KillJoys subit l’ombre de Dark Matter mais ces séries sont totalement différentes et chacune a amené sa part d’audience. De nombreux débats ont eu lieu cet été afin de savoir quelle était la meilleure série des deux, mais pas de jaloux au final, Killjoys a aussi été renouvelée par la chaîne.

KillJoys nous emmène dans le Quad, un système solaire lointain bourré d’inégalité où la compagnie opère une agence de mercenaires spatiaux nommés KillJoys travaillant indépendamment de la police. La série suit les aventures d’une de ces équipes d’élite. Après des débuts moyens, la série est rapidement montée en niveau et a attiré environ 1 million de téléspectateurs par épisodes. Bourrée d’action, elle plait beaucoup aux fans de space-opéras classiques (une critique complète est disponible), tout en sachant tisser un fil rouge intéressant autour des jeux politiques du système.


Syfy nous offre donc un meilleur bilan en été qu’au début de la saison 2015 avec deux renouvellements sécurisés et de très bonnes audiences pour Dark Matter et KillJoys. Et Syfy ne compte pas s’arrêter là pour 2015 puisqu’à la fin de l’année seront diffusées Childood’s End et The Expanse, deux projets de la chaîne ayant fait beaucoup de bruit !

 Crédit image : Syfy.com

Publicités

Réagissez

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s